Article mis en avant

Rentrée scolaire 2016-2017

Modalités d’inscription à l’école.
Vous souhaitez inscrire votre enfant à l’école Saint Aignan. Nous vous remercions de la confiance que vous exprimez ainsi à notre établissement, et de l’intérêt que vous portez à notre Projet éducatif.
Lire la suite

Dans l’esprit de la COP21 – l’école plante un arbre

Le jeudi 17 décembre 2015, les élèves ont assisté et même participé à la plantation d’un arbre de manière à les sensibiliser au réchauffement climatique dans le prolongement de la COP21 qui s’est tenue à Paris. Nous avons choisi un « parrotia persica » (parrotie de Perse) dont les feuilles, d’abord vert-clair brillant devenant très coloré, donnent un jaune puis un rouge cramoisi en automne. Avec le Liquidambar, son voisin, ils donneront un bel éclat coloré à chaque automne. Il est encore appelé arbre de fer en raison de la dureté de son bois.
Voici à quoi il pourrait ressembler :
Parrotia persica
En repartant en récréation, des filles se sont réunies spontanément en faisant une ronde sur le fond musical « C’est ma terre ».

Voici ce qu’en dit Raphaël, élève de CM 1 :
« Aujourd’hui, on a planté un arbre. Nous avons fait ceci pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est la COP21 qui a décidé ça. Et nous, à l’école Saint Aignan, nous avons fait ce que beaucoup de pays ont fait : on a planté un arbre près de la cantine. Il est déjà grand et il se couvrira de belles feuilles rouges l’automne prochain ». Raphaël NEGRIER – CM1 d

Saint Nicolas

Traditionnellement, Saint Nicolas vient dire bonjour aux enfants de l’école pour leur souhaiter une bonne fête.
Mais, qui est Saint Nicolas ?

Autrefois évêque de la ville de Myra, située en Asie Mineure (Turquie actuelle), Saint Nicolas (270-310) serait décédé apparemment un 6 décembre. Ce serait donc pour cette raison qu’on célèbre la Saint-Nicolas ce jour-là. Reconnu pour sa grande générosité, il devint, au Moyen Âge, le patron des petits enfants puis des écoliers.
Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens. Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Ainsi, les petits Néerlandais continuèrent de recevoir la visite de Sinterklaas (saint Nicolas) la nuit du 6 décembre.
Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée New Amsterdam qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis. Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Claus.
Ce donateur attentionné, représenté sous l’aspect d’un vieillard à barbe blanche portant un long manteau à capuchon ou parfois même des habits épiscopaux, demeurait néanmoins un personnage moralisateur. Il récompensait les enfants méritants et punissait les ingrats et les dissipés.

Notre Saint Nicolas a été accueilli par un chant et des dessins, et bien sûr quelques carottes pour son âne. Il n’avait, bien sûr, que des récompenses à donner à nos chers enfants. Il les gâta de friandises. Mais de plus, cette année, il est venu leur offrir un très beau spectacle de magie. « Antoine et Val » a emmené tout notre petit monde dans le « grenier magique » d’Harry Potter.

A la découverte du chinois

Depuis cette année, les ateliers du midi organisés par l’A.P.E.L. proposent le chinois. Plusieurs thèmes s’enchainent pour permettre la découverte de cette culture extrême orientale riche et variée. Madame Kaixuan Feng, artiste calligraphe performeuse, emmène les enfants dans son univers avec enthousiasme.

Les CE 1 : des élèves « branchés » !

Les 3 classes de Ce1 ont bénéficié d’une intervention de 3 heures pour découvrir l’électricité à travers de nombreuses expériences. Voici quelques réflexions d’élèves :

On a appris que l’électricité est très dangereuse. Et aussi, on a appris que l’électricité peut passer dans les personnes.
Louise

Avec Camille, en faisant une ronde avec toute la classe, on a vu que l’électricité passait dans notre corps.
Marie

On a fait un circuit. On a vu aussi les conducteurs et les isolants. On a vu aussi l’électricité statique.
Victoire W.

On a vu ce que voulait dire les mots « conducteur », « isolant », « électricité statique », « culot » et « plot ».
Clément

On a appris comment allumer une ampoule avec une pile. On a touché une boule et l’électricité est passée dans notre corps.
Baya

Nous avons fait des expériences. Par exemple, on devait allumer une mini ampoule. C’est simple, il suffit de placer la grande lame sur le culot et la petite lame doit toucher le plot.
Marie-Colombe

Quand on frottait sur sa tête avec un ballon, ça faisait de l’électricité statique. Quand on mettait le fil sur le plot et sur le culot, l’ampoule s’allumait.
Camille D.

Le cross des écoles catholiques

Le jeudi 15 octobre 2015, près de 2 000 élèves se sont retrouvés sur le terrain de sport de « Marcq-Institution » pour participer au cross des écoles catholiques de Marcq-en-Baroeul et de La Madeleine. Du CP au CM 2, les garçons d’une part, les filles d’autre part ont parcouru la distance avec enthousiasme et persévérance, dans la bonne humeur. L’école Saint Aignan brillait par les résultats honorables de ses jeunes sportifs.

Protégé : Activités du midi

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :