Saint Nicolas

Traditionnellement, Saint Nicolas vient dire bonjour aux enfants de l’école pour leur souhaiter une bonne fête.
Mais, qui est Saint Nicolas ?

Autrefois évêque de la ville de Myra, située en Asie Mineure (Turquie actuelle), Saint Nicolas (270-310) serait décédé apparemment un 6 décembre. Ce serait donc pour cette raison qu’on célèbre la Saint-Nicolas ce jour-là. Reconnu pour sa grande générosité, il devint, au Moyen Âge, le patron des petits enfants puis des écoliers.
Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens. Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Ainsi, les petits Néerlandais continuèrent de recevoir la visite de Sinterklaas (saint Nicolas) la nuit du 6 décembre.
Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée New Amsterdam qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis. Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Claus.
Ce donateur attentionné, représenté sous l’aspect d’un vieillard à barbe blanche portant un long manteau à capuchon ou parfois même des habits épiscopaux, demeurait néanmoins un personnage moralisateur. Il récompensait les enfants méritants et punissait les ingrats et les dissipés.

Notre Saint Nicolas a été accueilli par un chant et des dessins, et bien sûr quelques carottes pour son âne. Il n’avait, bien sûr, que des récompenses à donner à nos chers enfants. Il les gâta de friandises. Mais de plus, cette année, il est venu leur offrir un très beau spectacle de magie. « Antoine et Val » a emmené tout notre petit monde dans le « grenier magique » d’Harry Potter.